Ayurveda / consultations

Publié par Amélie

Possibilité de prendre rdv individuel pour un bilan ayurvédique ou une consultation de suivi. 

Bilan : 2h (90€) / suivis 1h15 à 1h30 (70€) ou par sessions de 1h (50€/h)

Ateliers et stages selon planning ou sur demande (inscription newsletter sur le site)

 

Qu’est-ce que l’ayurveda ?

L’Ayurvéda ou "connaissance de la longévité", est le système médical traditionnel de l’Inde. C’est l’une des huit subdivisions des Védas, corpus de connaissance traditionnelle indienne. La création de l’Ayurvéda, remonterait à environ 3 000 ans av. J.-C. pour la tradition orale.

La médecine Ayurvédique se fonde sur la connaissance de la façon dont nous utilisons corps et esprit quotidiennement – et indique que lorsque nous vivons selon notre métabolisme propre, nous sommes en meilleure santé, plus heureux, et nous vivons plus longtemps. Donc, le cœur de l’Ayurvéda c’est l’adaptation du style de vie et du régime alimentaire à la nature de la personne. Si l’on ne peut pas suivre les conseils correspondant à son type, des médicaments naturels peuvent être utilisés pour améliorer la santé. Au sens le plus strict, l’Ayurvéda est aujourd’hui le meilleur système médical préventif au monde. Ce véritable système médical reconnaît les limites de la guérison naturelle, et a déclaré un certain nombre de maladies incurables, lorsqu’elles n’ont pas été traitées rapidement et sont devenues chroniques. L’Ayurvéda en tant que médecine générale est clairement décrit dans un texte ancien : le Caraka Samhitâ.

La définition la plus courante de l’Ayurvéda est : "Dosha, Dhatus, Mala" (Bhâvaprakâsha). Le premier facteur en Ayurvéda est le Dosha, c’est-à-dire le fonctionnement intelligent ou homéostasie, état qui constamment recherche et maintient l’équilibre dans l’organisme. Ainsi 3 forces intelligentes gèrent les fonctions et, ensemble, contrôlent toutes les opérations physiques. Les trois doshas sont Vâta, Pitta, et Kapha. L’un des trois principes (Dosha) tend à dominer le fonctionnement général du corps. Ce Dosha dominant devient caractéristique de la nature globale (Prakriti) de la personne. Les Doshas sont la clé de la santé et de la guérison des maladies en Ayurvéda.

Dhâtu signifie "support" et indique la manifestation physique dans le corps. Quand les Doshas sont déséquilibrés, cela provoque des pathologies qui d’abord résident dans les Dhâtus, ou tissus du corps. Par essence, l’Ayurvéda se place du point de vue des "systèmes et fonctions", par opposition à l’approche moderne qui observe les "formes et structures ». Quand un médecin Ayurvédique traite un patient, il vise le fonctionnement des Doshas, et des Dhatus qui le soutiennent.

Le résultat métabolique de ce fonctionnement est appelé Mala, déchet. Quand les déchets sont évacués au bon moment, de la bonne façon, le corps reste sain. Mais quand les déchets (selles, urine, sueur, mucosités) restent dans le corps, ils favorisent la prolifération des bactéries et autres éléments pathogènes. Pour l’Ayurvéda le bon fonctionnement de l’élimination des déchets hors du corps est important. S’ils s’accumulent pendant la digestion ils migrent vers les Dhatus et favorisent les pathologies induites par un déséquilibre des trois Doshas.

Si ces trois principes de base (Dosha Dhātu Mala) fonctionnement mal le corps est malade et meurt. En revanche, une vie longue et une bonne santé sont favorisées par le bon fonctionnement des Doshas, des Dhâtus, et de Mala.

Le traitement en ayurveda se concentre sur la gestion des Doshas. Le contrôle de l’accumulation, et la réduction des Doshas permet la prévention des maladies, et leur régression. En occident, l’Ayurvéda est souvent confondu avec une simple méthode, comme le massage ou la réflexologie. C’est très loin de la vérité, et dévalorise le plus ancien système médical utilisé sans interruption jusqu’à nos jours. Il existe littéralement des centaines de thérapies ou traitements dans l’Ayurvéda. Le but principal de l’Ayurvéda est la prévention de la maladie, plutôt que le traitement curatif par la gestion des Doshas.

L’Ayurvéda emploie la nutrition comme premier traitement. Des indications d’hygiène de vie accompagnent tout conseil en diététique, comme le moment favorable pour manger dans la journée, selon chaque personne. Les conseils en diététique et en hygiène de vie sont toujours donnés ensemble et forment Dinācharya, ou les habitudes quotidiennes. Les thérapies concernant l’hygiène de vie sont adaptées à la constitution (Prakriti) de chaque personne. Ces habitudes améliorent la santé et ont aussi un impact profond sur la psychologie. La mauvaise utilisation du mental cause aussi la majorité de maladies. Ces activités quotidiennes préconisées selon les constitutions réduisent l’agitation de la psyché et augmentent la joie. Pour l’Ayurvéda le bon usage quotidien du corps et de l’esprit améliore plus la santé que n’importe quel médicament.

L’Ayurvéda n’est pas un système extrêmement compliqué - il est interactif. L’Ayurvéda a une perception extrêmement profonde de la santé et il est extraordinairement efficace quand il est mis en pratique. La beauté de l’Ayurvéda est qu’il place la santé du patient entre ses mains en lui enseignant comment vivre et penser selon sa constitution. Chacun peut ainsi prendre en charge sa santé et sa vie, contrairement à d’autres systèmes qui l’empêchent à cause de la dynamique médecin/patient. Ce système a traversé les derniers milliers d’années parce qu’il est véritablement efficace. Le plus grand cadeau de l’Ayurvéda est peut-être qu’il améliore notre santé tranquillement, sans agression.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :